Chambres d'hôtes sur Sarreguemines, réservez dès maintenant!
+33 (0)6 80 05 67 21
retour-myosotis

Chambres d'hôtes Sarreguemines, Les Myosotis

Découvrez nos chambres d'hôtes à Sarreguemines dans une maison entièrement revisitée, alliant l’authenticité du charme ancien et le contemporain. Une seule préoccupation, votre bien être et votre sérénité. Nous sommes à même de vous proposer le meilleur des accueils, tout à votre écoute et attentionné dans tous les domaines ...

Nous vous proposons 3 chambres d'hôtes avec chacune son charme et sa spécificité : La Dame de Coeur, Le Roi de Coeur et la chambre Le Joker.



La légende du Myosotis, 'Ne m'oubliez pas ...'

La légende du myosotis… un joli conte d’alsace

La légende du Myosotis - Maison d'hôtes en Moselle Il était une fois, près de Brisach, un noble chevalier qui partit en croisade. Il prit la route de Spire pour rejoindre Bernard de Clervaux et passa, le soir venu, devant un château près des bords du Rhin.
L'hospitalité lui fut accordé pour la nuit.
Le châtelain avait une fille d'une exceptionnelle beauté qui se prénommait Berthe. Le coup de foudre entre le preux chevalier et la tendre jeune fille, fut sans retour.

Les adieux du lendemain matin furent émus et ils se firent grand nombre de promesses d'amour et de fidélité.
Durant l’absence de son beau chevalier, Berthe brodait assise à la fenêtre, les yeux perdus sur les rives embrumées du Rhin.
Des mois se passèrent puis un jour, le chevalier put rentrer chez lui. Les bords du Rhin.....enfin....le château, la silhouette de Berthe.
Les amants tombèrent dans les bras l'un de l'autre et les préparatifs des noces commença.

Le Myosotis, une jolie plante et un conte d'Alsace raconté à Zetting La veille de leur mariage, ils étaient assis au bord du Rhin et s’abandonnèrent à leurs rêveries
Avec un sourire, Berthe se tourna vers son fiancé et lui demanda, en souvenir de cette exquise journée, quelques-unes des ces charmantes fleurs bleues qui poussaient au bord de l'eau.
Le chevalier, se précipita pour plaire à la belle Berthe, s'approcha de l'eau et se pencha pour cueillir les fleurettes. Mais, son pied glissa et perdant l'équilibre, il tomba dans le fleuve qui se referma sur lui.

Par un effort surhumain, il réussit à revenir à la surface et à lancer d'une main déjà raidie par le froid, le fatal bouquet.
Dans un dernier soupir, il cria à sa belle Ne M’oubliez pas !
Entraîné par les flots, il disparut alors pour toujours.
Depuis ce temps, on donne à ces jolies petites fleurs bleues, roses ou blanches appelées Myosotis, le surnom de " Vergiss mich nicht ", ou « vergiss mein nicht » ou encore,
Ne M’oubliez pas…

Noelle SELMER - Gérante Maison d'hôtes Les Myosotis à Zetting en Moselle